Explorer
Rencontre avec Laélia Veron et Karine Abiven autour de leur essai "Trahir et venger, paradoxes des récits de transfuges de classe"
Rencontre avec Laélia Veron et Karine Abiven autour de leur essai "Trahir et venger, paradoxes des récits de transfuges de classe"
Rencontre avec Laélia Veron et Karine Abiven autour de leur essai "Trahir et venger, paradoxes des récits de transfuges de classe"

Rencontre avec Laélia Veron et Karine Abiven autour de leur essai "Trahir et venger, paradoxes des récits de transfuges de classe"

Bibliothèque Aimé Césaire
sam. 28 sept. de 14:00 à 15:00

Description

Nous avons le plaisir de recevoir Laélia Veron et Karine Abiven qui nous parleront de leur essai "Trahir et venger" sorti en 2024 aux Éditions La Découverte. En adoptant les outils de l'analyse du discours, ce livre interroge les ambitions du récit de transfuge de classe.

Les récits de transfuges de classe – c'est-à-dire des personnes ayant connu une forte mobilité sociale, souvent ascendante – se sont multipliés ces dernières années, dans des domaines divers (littéraire, sociologique, politique, médiatique) et sur des supports variés (livres, journaux, réseaux sociaux). Comment expliquer un tel succès ? C'est que le récit de transfuge traite aussi bien d'enjeux collectifs (la place des classes populaires, les injustices et les possibilités de réparations sociales) que d'enjeux personnels (le parcours de vie singulier, l'identité fractionnée, l'acceptation de soi), dans une perspective souvent présentée comme politique.
Peut-on à la fois trahir les siens, en changeant de classe, en adoptant d'autres valeurs, voire une autre identité, tout en prétendant les venger, en leur offrant un espace de représentation, en leur rendant une parole publique dont ils et elles sont privées ? Tel est le principal paradoxe du discours de transfuge qui prétend porter une parole populaire mais qui peut être accusé de la confisquer.
En adoptant les outils de l'analyse du discours, ce livre interroge les ambitions du récit de transfuge de classe. Est-il un contre-récit, qui s'oppose aux récits dominants, ou bien est-il devenu, malgré lui, un récit mythique, récupéré par le storytelling médiatique et politique libéral ?

À propos des autrices

Laélia Véron est maitresse de conférences en stylistique et langue française à l'université d'Orléans, docteure en langue et littérature françaises, agrégée de lettres modernes et diplômée de l'ENS de Lyon. Elle travaille sur les liens entre langage et pouvoir. Elle est également enseignante en milieu carcéral.

Karine Abiven est maitresse de conférences en langue française et analyse du discours à Sorbonne Université et membre de l'Institut universitaire de France. Spécialiste du récit, elle travaille sur les cultures narratives, ainsi que les écrits et chansons politiques d'Ancien Régime.

En partenariat avec la librairie Flora lit, rencontre suivie d'une dédicace

Adultes, sur inscription

Communauté

9 personnes ont répondu

Dates

14:00- 15:00

Aux alentours

Wander map with events
Explorer

Fournisseur

Logo opendataparis

Événements similaires