Explorer
L'art du détail dans la peinture de la Renaissance flamande
L'art du détail dans la peinture de la Renaissance flamande
L'art du détail dans la peinture de la Renaissance flamande

L'art du détail dans la peinture de la Renaissance flamande

Médiathèque Violette Leduc
sam. 26 oct. de 14:00 à 15:30

Description

Une conférence de Louis Podevin, historien de l'art, sur le primitivisme flamand et sur ses héritiers, qui s'approchent de l'art du détail et du microscopique avec minutie.

Un reflet de son époque. S'il est un mouvement artistique qui a su représenter ce qui s'approche du microscopique avec minutie, c'est bien le primitivisme flamand et ses héritiers. Les Pays-Bas, en parties rattachés à la couronne française, en partie aux Bourguignons puis aux Habsbourg, présentent une homogénéité culturelle qui se manifeste le plus clairement par la peinture, et ce, dès la fin du Moyen-Âge. La sculpture n'est pas en reste mais le médium ne se prête pas autant à la finesse que le pinceau. Indépendamment de l'Italie où s'est développé la perspective géométrique, le Nord donne de la profondeur aux œuvres par la lumière; que la nouvelle technique locale de la peinture à l'huile rend si réaliste. Cette même technique qui rend palpable les textures dans les scènes frontales et qui permet un foisonnement de personnages dans le Wimmelbilder d'artistes plus tardifs. Des réalisations que nous scruterons à la loupe. Une peinture plus saisissante à mesure qu'on s'en approche, un reflet de son époque au sens propre et figuré.

Louis Podevin. Diplômé en archéologie-histoire de l'art et en culture et langues d'Europe du Nord, Louis Podevin a toujours été passionné des mondes anciens. Bénévole pendant des années sur le chantier de fouille d'un sanctuaire romain puis médiateur au sein d'une association de reconstitution historique, il y anima des présentations de l'urbanisme et des savoir-faire antiques. Il est cependant plus fasciné encore par les arts graphiques et plastiques : du réalisme de la sculpture grecque de Phidias au surréalisme pictural de Jérôme Bosch et comment tous les courants artistiques s'articulent et s'influencent entre eux. Il se prépare actuellement aux concours dans la conversation du patrimoine. Après Christophe Henry, Maxime Georges Métraux, Florent Planchet, il est aussi le nouveau conférencier de "Trésors à prendre", le cycle en histoire de l'art de la médiathèque Violette Leduc.

Gratuit sur réservation : mediatheque.violette-leduc@paris.fr

Réservations ouvertes à partir du mardi 17 septembre.

Communauté

14 personnes ont répondu

Dates

14:00- 15:30

Aux alentours

Wander map with events
Explorer

Fournisseur

Logo opendataparis

Événements similaires